APR2 : La valorisation des déchets électroniques et plastiques, pour une économie sociale et solidaire responsable

Situé à Bonnières-sur-Seine, en bordure de seine, sur l’ancien site des usines Singer, APR2, est la première Entreprise Adaptée industrielle de l’économie sociale et solidaire située dans les Yvelines. APR2 cherche à obtenir le meilleur niveau de performances et de rentabilité dans le traitement des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) en mettant en œuvre des solutions innovantes pour récupérer, déconstruire et recycler ce type de déchets.
Une rencontre édifiante avec une équipe polyvalente et engagée !

La genèse : La conciliation de valeurs humaines et sociales fortes

Le site APR2

L’ancienne usine Singer en bord de Seine, réhabilitée par APR2

Depuis 2002 APR2, apporte une solution aux entreprises pour l’enlèvement et le recyclage de leurs déchets.
Une directive européenne oblige, en effet, depuis 2002, les entreprises à confier le traitement de leurs déchets électroniques à une filière agréée, de même que l’ensemble de la traçabilité depuis le transport, jusqu’au traitement final.
C’est à l’initiative de Daniel Ouaknine, aujourd’hui Président, qu’APR2 voit le jour.
En effet, ayant développé, tout au long de son parcours professionnel et personnel, des fibres sociale et commerciale très marquées, M. Ouaknine, voit dans l’annonce de la directive européenne qui allait obliger les entreprises et les particuliers à confier leurs Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques(DEEE), une formidable opportunité pour créer des emplois au niveau local tout en étant en accord avec ses valeurs de protection de l’environnement.
« Notre société de consommation ne se préoccupe pas de l’état dans lequel nous allons laisser la planète à nos enfants. Je voulais agir dans ce sens… » Daniel OuaknineVisuel APR218 (2)

Pour réussir à mettre en œuvre ce projet visionnaire, Il a fallu trouver le site, des investissements importants en matériels notamment ainsi que pour mettre le site en conformité et devenir ainsi une ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement.) Le site, pour le coup, chargé d’histoire est impressionnant de ar sa surface de 25 000m2 et son architecture.
C’est en 2003, qu’un arrêté d’exploitation de la DRIEE (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie), leur octroi l’agrément pour le traitement des déchets et officialise une exploitation respectant l’environnement.

Daniel Ouaknine , Président d’APR2

En outre, le parcours professionnel de Daniel Ouaknine, au sein d’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) et d’EA et sa volonté à faire fi des préjugés sur les compétences des personnes en situation de handicap l’incitent naturellement à embaucher des personnes handicapées.
De fait, en 2003, APR2 reçoit son agrément d’Entreprise Adaptée car 80% de l’effectif à la production et à la collecte est handicapée.
Cependant, pour cet entrepreneur, le travail d’un employeur ne se limite pas à embaucher des personnes en situation de handicap. Il s’agit, essentiellement de tisser des liens humains, mais également de valoriser les compétences des salariés tout en les formant pour les faire monter en compétences.
« Tous les salariés d’APR2 ont leur brevet de secourisme, par exemple, parce que c’est important au niveau de la sécurité. » Explique Daniel Ouaknine
D’autre part, afin de favoriser l’insertion sociale de ses employés, M. Ouaknine, n’hésite pas à les accompagner dans leurs démarches administratives ou pour accéder à un logement.
En embauchant local, APR2, participe ainsi à la vie économique et sociale de la région.

La polyvalence pour colonne vertébrale

L’aventure que vivent aujourd’hui l’ensemble des 50 salariés est donc, avant tout humaine et cela est perceptible à chaque poste de la structure.
Lorsque l’on visite l’ensemble du site, de la logistique au laboratoire, en passant par les différents ateliers, l’application et la positivité communes à tous les salariés est frappante. En plaçant au cœur de l’entreprise la personne humaine, valide ou en situation de handicap, leurs valeurs constituent un repère pour tous.

Comptant aujourd’hui une centaine de clients dont des grands groupes tels que; Orange, Dassault, SFR, LVMH, VINCI, Lagardère, BPCE, Cap Gemini ou encore France TV, mais également des PME, les dirigeants d’APR2 ont développé une politique de polyvalence pour ses employés afin de répondre aux exigences de performance de leur secteur d’activité.
« Tous nos salariés à la production sont formés pour pouvoir assurer à plusieurs postes différents.» précise Daniel Ouaknine

Pierre, Ingénieur matériaux rencontré au laboratoire, explique qu’il a d’ores et déjà formé 4 opérateurs, leur permettant ainsi de monter en compétences pour leur faire réaliser des mesures sur des appareils de laboratoire, les faisant évoluer vers des missions de techniciens polyvalents.
Effectivement, je rencontre Najette une première fois en plein démantèlement d’ordinateurs et la retrouve en fin de journée au Laboratoire, toujours aussi souriante, affairée à tester du plastique.
Pour les ingénieurs du laboratoire, interrogés sur leur expérience au sein d’une Entreprise Adaptée, c’est une réelle fierté de faire partie d’une structure donnant sa chance à chacun pour s’épanouir professionnellement et réellement préoccupée par le bien-être de ses salariés. La polyvalence des salariés est une réelle force, dans la mesure où ils se sentent valorisés et ne sont pas dans la monotonie de tâches répétitives, sur le même poste toute la journée. La qualité du travail s’en ressent forcément…
La force d’APR2 réside également dans la polyvalence de ses activités. L’entreprise compte, en effet 6 activités différentes, bien que complémentaires, participants de façon directe à préserver l’environnement via le recyclage des déchets plastiques, par collecte, tri ou valorisation.

L’innovation au cœur d’un développement durable

Afin d’aller plus loin dans leurs actions et en accord avec la volonté de départ de contribuer à la protection de la planète, APR2 s’est doté d’un laboratoire performant où officie une équipe d’ingénieurs hautement qualifiés.
Constatant l’absence de débouchés pour le gisement de plastiques en leur possession suite aux collectes auprès des entreprises, les dirigeants d’APR2 décident de l’exploiter pour le transformer en matières plastiques recyclées afin de préserver les ressources épuisables.
Puristes du recyclage et résolus à trouver des solutions innovantes pour réduire l’impact humain sur la nature, l’engagement des membres de l’équipe fait partie intégrante de leurs valeurs.
Une problématique de taille, cependant : les plastiques sont généralement mélangés et pour les réutiliser efficacement, il fallait trouver une solution pour les séparer.
« Depuis quelques années le recyclage du plastique s’est imposé à nos yeux, comme un enjeu essentiel et un impératif de préservation des ressources, de réduction des pollutions diverses et d’application des règlementations. »

APR2 s’est donné les moyens de son ambition à travers une politique d’investissement ambitieuse en Recherche & Développement et ainsi, breveté un séparateur de polymères par triboélectricité. L’entreprise se positionne ainsi comme une entreprise technologique et innovante.
Cette étape de tri des matières plastiques est indispensable car elle rend possible la transformation des déchets mélangés en matières valorisables, sous forme de nouveaux granulés plastiques.
« Aujourd’hui, nous sommes en mesure de proposer aux industriels des prestations intégrant toutes les étapes de la valorisation des déchets plastiques : de la collecte au traitement des déchets jusqu’à la commercialisation des matières plastiques recyclées. »

Au-delà de la séparation des plastiques, APR2, travaille également à l’élaboration de nouveaux matériaux composites à partir de plastiques recyclés. En mélangeant des plastiques avec des fibres végétales, APR2, élabore un matériau présentant les caractéristiques esthétiques du bois, tout en étant imputrescible. Ce composite est par la suite utilisé pour la fabrication de mobiliers urbains ou encore de lame pour le revêtement de terrasses.

En perpétuelle recherche d’innovation, les chercheurs d’APR2 poursuivent leurs travaux, aujourd’hui, sur un séparateur capable de séparer des matières issues notamment de l’industrie automobile, qui pour le moment ne sont pas séparables, et donc incinérés, enfouis dans la terre ou envoyées à l’étranger pour être enfouis loin de nos regards…
« …Seulement, nous partageons tous la même Terre, donc ça a également un impact sur nous et sur nos enfants ! » Adrian – Ingénieur

Site apr2

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s